Communiqué aux IGT membres de l’ONIGT

Convention cadre de partenariat relative aux services de la certification électronique via la solution Barid eSign

Chères consœurs, chers confrères,

Dans le cadre du plan d’action de l’ONIGT 2017-2020 visant à développer les valeurs de qualité et la performance de la profession et à mieux répondre aux objectifs stratégiques de lutte contre l’exercice illégal au sein de notre secteur ;

Et afin que la profession contribue à l’accélération de la transformation numérique du Maroc répondant ainsi aux objectifs du Plan Maroc Digital ;

Le Groupe Barid Al-Maghrib, en sa qualité d’autorité de certification électronique agréée par l’Etat, et l’Ordre National des Ingénieurs Géomètres-Topographes (ONIGT) ont signé, mardi 10 juillet à Rabat, une convention de partenariat relative aux services de la certification électronique via la solution Barid eSign.

Ce partenariat fixe les modalités et les conditions selon lesquelles le Groupe Barid Al-Maghrib va fournir des services de certification électronique aux IGTs du secteur privé.

Les services Barid eSign vont permettre aux IGT du secteur privé l’accès à un ensemble de services notamment la soumission électronique aux appels d’offres, ainsi que l’utilisation de moyens technologiques sûrs pour s’authentifier et signer des actes électroniques, via des certificats assurant le rôle de l’identité numérique de leur porteur.

Selon la convention de partenariat signée entre Barid Al-Maghrib et l'ONIGT, le prix a été fixé à 1250,00 DH HT pour un certificat classe III valable deux ans. Pour plus de détails sur les modalités d’acquisition des certificats Barid eSign, vous trouverez en pièce jointe le document détaillant la procédure.

Pour toute difficulté dans l’octroi des certificats Barid eSign, j’invite toutes les consœurs et tous les confrères à saisir le secrétariat du Conseil National par email à l’adresse : onigt@yahoo.fr.

Veuillez agréer, chères consœurs, chers confrères, mes salutations les meilleures.

Fait à Rabat, le 27 juillet 2018

Le Président du Conseil National

Khalid YOUSFI

 

Revue de L'Ingénieur N°22 Novembre 2019

Communiqué A/S de l'utilisation du contrat électronique, Normes Techniques de l’Ordre et au Guide Référentiel des Honoraires

Sur la base d’informations, rapportées par plusieurs IGT du secteur privé, dénonçant des cas de concurrence déloyale, à travers des pratiques contraires à l’éthique et à la déontologie, concernant des offres de services ne respectant pas les exigences liées à l’utilisation du contrat électronique et à l’obligation de se conformer aux Normes Techniques de l’Ordre et au Guide Référentiel des Honoraires, et en attendant la mise en œuvre du mécanisme de liaison entre ces deux plateformes, il convient de rappeler ce qui suit :

  1. Depuis le 15 juillet 2019, tous les IGT du secteur privé sont tenus d’utiliser le contrat électronique avec code QR dans tous leurs actes professionnels, conformément à la décision du Conseil National n° 17/2019 en date du 13 mai 2019. Les anciens contrats à souches utilisés et déjà signés par les clients ont été valides à titre exceptionnel jusqu’au 15 septembre 2019 ;
  2. Depuis sa publication au Bulletin Officiel, le 27 décembre 2018, tous les IGT sont tenus de se conformer aux dispositions du décret portant Code des Devoirs Professionnels et particulièrement l’alinéa 13 de l’article 40 relatif au respect des Normes Techniques de l’Ordre et du Guide Référentiel des Honoraires adopté par le Conseil National, le 10 mai 2019, et mis en ligne via le lien https://guidehonoraires.onigtevents.ma .

Il est important de rappeler que tout manquement au respect des décisions de l’Ordre et des dispositions du décret portant Code des Devoirs Professionnels sera passible de sanctions disciplinaires conformément à la loi 30-93.

En cas de difficulté dans l’application du Contrat Electronique, des Normes Techniques de l’Ordre et du Guide Référentiel des Honoraires, j’invite l’ensemble des IGT à saisir le secrétariat du Conseil National par email à l’adresse : cn.onigt@gmail.com

Fait à Rabat, le 8 octobre 2019

Khalid YOUSFI
Président du Conseil National

Communiqué A/S de la signature électronique à apposer sur toutes les pièces des dossiers techniques cadastraux.

Dans le cadre du processus de dématérialisation mené en partenariat entre l'ANCFCC et l’ONIGT et à l’effet de parachever la digitalisation du parcours de traitement des dossiers techniques cadastraux,

Afin de faciliter le travail aux IGT du secteur privé et d’assurer de meilleures prestations et un service de qualité aux citoyens en termes d’efficacité et de célérité,

Et pour des considérations de transparence et de protection de la profession contre toute concurrence déloyale, fraude et falsification des documents techniques élaborés par les IGT du secteur privé,

Tous les IGT du secteur privé doivent, à partir du 15 novembre 2019, apposer leur signature électronique sur toutes les pièces des dossiers techniques cadastraux déposés via la plateforme dématérialisée de l'Agence « ESPACE CADASTRE ET CARTOGRAPHIE ».

Pour plus de détails sur les modalités d’acquisition des certificats Barid eSign pour la signature électronique, vous trouverez en pièce jointe le document détaillant la procédure.

En cas de difficulté dans l’octroi des certificats Barid eSign, j’invite tous les IGT à saisir le secrétariat du Conseil National par email à l’adresse : cn.onigt@gmail.com

 

Khalid YOUSFI
Président du Conseil National

Une première L’ONIGT célèbre les Lauréats Ingénieurs Topographes «Promotion 2019»

En partenariat avec le  Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et l’Agence Nationale de la Conservation Foncière, du Cadastre et de la Cartographie (ANCFCC), l’Ordre National des Ingénieurs Géomètres Topographes (ONIGT), a organisé le 21 septembre 2019, à l’hôtel Sofitel Jardins des Roses à Rabat, une cérémonie de mise à l’honneur des lauréats Ingénieurs Topographes, Promotion 2019.

Une cérémonie, la première du genre dans les annales de la profession, à laquelle plus de 160 participants ont répondu à l’invitation, en les personnes notamment, les hauts responsables du ministère de l’agriculture, de l’ANCFCC, d’institutions publiques, de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV Hassan II), d’IGT membres élus des conseils de l’ONIGT, de représentants de professions et de représentants de médias écrits et audio-visuels.

S’inscrivant en droite ligne de la Vision de Sa Majesté visant à mettre en place les passerelles entre formation et vie active aux fins de faciliter l’intégration des lauréats et leur permettre une meilleure insertion dans la vie professionnelle, cette rencontre a connu un succès notable tant en termes de qualité des présents, d’organisation et de timing.

En effet, l’ensemble des invités ont été acteurs du lancement d’un processus bâtisseur à la faveur de la continuité, de la résilience et de la pérennité de la profession de l’ingénierie topographique, dont la contribution au développement de notre pays est fondamentale.

Rythmée par un programme riche et diversifié, cette rencontre a été l’occasion aussi bien pour le Président du Conseil National de l’ONIGT, au Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, ainsi qu’au Directeur du Cadastre, représentant le DG de l’ANCFCC et au Directeur de l’IAV Hassan II, de revenir sur cette initiative, ses objectifs et les perspectives qu’elle s’assigne d’ouvrir aux lauréats ingénieurs topographes.

Tous les intervenants ont ainsi mis en exergue le rôle et la qualité de la formation dont les ingénieurs topographes sont dotés : une formation transverse, scientifique et technique, fortement axée sur les technologies avancées dont la finalité est de relever le niveau de compétences, de professionnalisme et d’expertise de l’ingénieur.

Par ailleurs, le rôle de l’ONIGTa également été mis en relief au regard des nobles objectifs qu’il poursuit et qui visent à fédérer autour des référentiels de la profession, solidifier les liens d’échange et de partenariat entre les Séniors et les Juniors et surtout consolider les passerelles entre formation et vie active.

L’ONIGT qui ne s’est jamais départi de ses missions d’encadrement, de conseil et d’accompagnement au profit des ingénieurs topographes lauréats de l’IAV Hassan II, a été vivement sollicité à persévérer sur cette voie, rester proche et à l’écoute des étudiants.

Dans cette orientation, il a ainsi saisi cette occasion pour remettre aux lauréats un trophée et un Kit contenant, en format numérique, toute la documentation nécessaire à l’exercice de la profession (textes et lois régissant la profession, documentation juridique et technique, etc…).

Pour clore le programme de la journée et dans un geste d’initiation à la vie active et d’encouragement des lauréats, l’ONIGT a fait appel à un coach professionnel qui a animé un atelier où il a expliqué aux lauréats la pédagogie et la méthodologie pour mieux valoriser leur potentiel de connaissance, de savoir et de savoir-faire, développer leurs compétences et surtout, se surpasser et être en mesure de s’exprimer et exprimer tout le potentiel productif dont ils disposent.

 

https://www.onigtevents.ma/ceremonie.html

Colloque régional sous le thème :« La Région de l’Oriental à l’heure du développement territorial inclusif et intégré »

Autour de la thématique : « L’Oriental à l’heure du développement territorial inclusif et intégré, Rôle des cadres supérieurs dans les politiques et programmes agricoles, forestiers et de développement rural », le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, organise le 26 juillet 2019, à l’Agropole de Berkane, un important colloque régional focalisé sur des sujets d’actualité en lien avec les enjeux du développement et le rôle majeur de l’élément humain comme levier fort dans la dynamique que vivent, de nos jours, nos régions et nos territoires.

Des décideurs, des responsables nationaux et régionaux ainsi que d’éminents cadres-ingénieurs, des experts et professeurs-chercheurs vont s’arrêter, tout au long d’une journée, à travers deux séances de présentation, sur trois axes, à savoir :

  • rôle des cadres supérieurs : ingénieurs et médecins vétérinaires. L’agriculture, secteur d’avenir, d’emploi des cadres et de développement social et économique de la région
  • retour d’expérience de la Région de l’Oriental. Problématiques de développement agricole et rural de la Région

Ont ainsi été appréhendées dans ce cadre, outre la Régionalisation avancée, enjeux et défis d’intégration, les rôles du médecin vétérinaire, de l’IGT et de l’ingénieur agronome dans le développement socio économique,

Faut-il noter dans ce cadre, que le Président du Conseil National de l’ONIGT, sollicité pour faire une intervention, est revenu sur le rôle de l’ingénieur géomètre topographe comme acteur incontournable dans le processus de développement socio-économique et sa contribution notoire à l’assainissement du foncier considéré comme facteur de développement stratégique et levier fondamental pour le développement durable dans toutes ses dimensions.

Par ailleurs, ont été approfondies lors de la deuxième séance, les questions portant sur :

  • Le foncier rural, agricole, forestier dans la région de l’Oriental,
  • La santé animale, enjeux et défis dans la région de l’Oriental,
  • Les transformations et modernisation du conseil agricole : cas de la région de l’Oriental,
  • ainsi que la formation agricole, un écosystème au cœur des transitions d’avenir : La Cité Régionale des Compétences et Métiers (CRCM) de Berkane.
  • Une troisième séance sous forme de tables rondes, organisées en parallèle, a été l’occasion d’un regard croisé des cadres par métier et domaine qui se sont interrogés quant à leur place au sein du dispositif de développement agricole et rural dans la région, les contraintes et difficultés dans l’exercice des métiers, que faire pour mobiliser et valoriser les compétences, les mesures à mettre en place pour capitaliser sur les expériences, notamment.

Dans ce cadre, ce sont deux expériences qui ont été au cœur des échanges et du partage, celle de l’ingénieur agronome toutes spécialités et celle de l’ingénieur géomètre topographe et qui ont été mises à contribution, à travers un échange fécond, pour enrichir le débat autour du processus de développement socio-économique, son intensité et ses retombées en termes de création d’emplois et de richesses ainsi que de garanties de meilleures conditions de vie et d’existence à la faveur des populations de l’espace agricole et rural.

Réunion DGCL-ONIGT: Les jalons d’un partenariat fructueux

Le Président du Conseil National de l’ONIGT a été reçu le 05 juillet 2019 par le Directeur Général des Collectivités Locales (DGCL) avec qui il a tenu une réunion de travail portant sur les opportunités de coopération et la stratégie à mettre en place pour promouvoir une nouvelle dynamique, en consolider les bases et ouvrir de nouvelles perspectives pour un partenariat fécond.

Saisissant cette occasion, le Président du Conseil National a d’abord fait une présentation exhaustive de la profession, son développement et le rôle structurant de l’ingénieur géomètre topographe dans l’assainissement et la valorisation du foncier.

Dans ce cadre, le Président a donné un aperçu exhaustif concernant les réalisations accomplies dans le cadre du plan d’action au titre du mandat 2016-2020 et les étapes que la profession a franchie s’agissant de l’adoption de la plate forme de gestion du contrat électronique avec code QR, de l’entrée en vigueur du Code des Devoirs Professionnels et des normes techniques de l’ONIGT. A cet égard, il s’est longuement attardé sur l’adoption du contrat électronique avec Code QR et sur les garanties qu’il assure en termes de professionnalisation et de valorisation de la profession d’IGT et sa protection à travers la lutte contre l’exercice illégal de celle-ci, lutte contre la concurrence déloyale, … De même qu’il est revenu sur le processus de normalisation, sur le chantier de digitalisation et sur les partenariats engageant aujourd’hui l’ONIGT avec ses partenaires institutionnels, notamment l’ANCFCC, le Ministère de l’Agriculture et celui de l’Habitat.

D’intenses échanges ont été au centre de cette réunion entre les deux parties qui ont convenu de fédérer leurs efforts autour de deux axes, à savoir :

  • La régularisation du foncier appartenant aux collectivités locales qu’il s’agisse du domaine public ou privé municipal ;
  • Anticipation sur les zones à urbaniser à travers la mise en place d’une base de données spatiale d’aide à la décision.

Dans ce cadre, l’intervention de l’ONIGT se décline en termes d’alimentation des couches d’information de base :

  • Foncier (couches cadastrales, mappes, plans, certificat, …) ;
  • Urbanisme (Plan d’aménagement,…etc.) ;
  • Autre couches à numériser et à intégrer.

A l’effet de donner un sens concret à la dynamique de coopération entre les deux parties, celles-ci ont convenus de travailler sur un projet de circulaire conjointe entre les ministères de l’Intérieur et de l’Habitat concernant l’adoption du contrat électronique avec code QR et les normes techniques de l’ONIGT.

Par ailleurs, une Commission sera mise en place au niveau de l’ONIGT à charge pour celle-ci d’assurer le suivi et de faire des propositions concernant les approches à promouvoir et les outils à déployer.

Réunion Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture/Président du CN: Le partenariat au centre d’intérêt

Le Président du Conseil National de l’ONIGT a été reçu lundi 1er juillet 2019, au Siège du Ministère de l’agriculture, par le Secrétaire Général dudit Département avec lequel il a tenu une réunion de travail portant sur le partenariat liant les deux parties et sur les moyens à déployer pour sa rénovation compte tenu de l’évolution que vit notre pays et des profondes mutations qui caractérisent le contexte actuel.

Dans ce cadre d’ailleurs, le Secrétaire Général du ministère et le Président du CN, ont eu d’intenses échanges autour notamment, de questions d’actualité en lien avec le rôle de l’ONIGT et de la profession pour la valorisation du foncier conformément aux Hautes Orientations Royales visant la mobilisation d’un million d’hectares supplémentaires des terres agricoles appartenant aux collectivités ethniques pour la réalisation de projets d’investissement agricoles.

Les deux parties se sont par ailleurs, attardées sur la dynamique que ce processus connait et sur les actions menées par l’ONIGT afin de mobiliser les IGT autour de ce projet structurant aux retombées fort positives aussi bien sur les conditions de vie et d’existence des populations rurales ciblées, que sur la mise en valeur de l’agriculture et la valorisation de l’espace rural, ainsi que sur le développement et la promotion de la profession d’IGT.

D’autres questions ont été également discutées concernant la qualité du partenariat institutionnel avec l’ANCFCC, à la lumière des avancées des chantiers conjoints ANCFCC-ONIGT concernant outre, la dématérialisation, la digitalisation et le développement d’une offre adaptée en termes de célérité et de qualité des prestations à la faveur des citoyens, la normalisation ainsi que l’adoption des nouvelles technologies avancées à la faveur de politiques foncières efficaces.

Lors de cette réunion qui s’est déroulée dans un climat d’échange responsable, le Secrétaire Général a saisi l’occasion pour réitérer le soutien et l’appui du ministère aux actions entreprises par l’ONIGT dans le cadre du partenariat et pour concrétisation des chantiers qu’il mène à travers son plan d’action au titre de la période 2017-2020. Le Secrétaire Général a également invité le Président du CN à participer à un séminaire qui sera tenu la fin du mois de juillet et auxquels vont prendre part tous les professionnels et les acteurs intervenant dans le domaine de l’agriculture.

1ère édition des «Ateliers de l’IGT»:Fédérer autour des projets structurants de la Profession

A Rabat s’est tenue le 15 juin 2019, la première édition des Ateliers de l’IGT que l’ONIGT a organisé dans le cadre de sa stratégie de communication et de proximité, autour de thématiques majeures liées à des projets structurants à la profession.

Les travaux de la 1è édition des Ateliers de l’IGT que l’Ordre a planifié de rééditer dans d’autres villes du Royaume (Marrakech et Nador), se sont déroulés en deux temps et ont porté d’une part, sur les présentations du Code des Devoirs Professionnels, du Guide Référentiel des Honoraires ainsi que sur le Contrat Electronique avec Code QR. Quant à la seconde session plénière, elle a porté quant à elle sur les Normes de l’ANCFCC et sur les nouvelles Normes techniques de l’ONIGT.

Quelques 15O IGT, représentant les secteurs privé et public, étaient au rendez-vous lors de cette rencontre qui a constitué, à tous points de vue, un moment fort en termes d’échanges intenses et de partage entre les IGT et ce, à un moment où la profession d’IGT traverse une phase décisive de son existence compte tenu des évolutions qu’elle connait et également, des adaptations-réadaptations dont elle est contrainte d’en tenir compte et d’en épouser la dynamique.

Donnant le coup d’envoi aux travaux de ces Ateliers, le Président du Conseil National de l’ONIGT a saisi cette occasion pour saluer les IGT pour leur contribution aux travaux des commissions et pour leur implication dans les chantiers du Plan d’Action et dont le mérite est qu’ils ont réussi à consolider le positionnement de l’Ordre en tant que force de proposition et levier incontournable dans le développement de l’économie et de la société.

Dans ce cadre, le Président a donné un aperçu exhaustif sur les avancées et réalisations du Plan d’Action de l’Ordre au titre de la période 2017-2020, de même qu’il est revenu sur les axes du programme d’action, sur les travaux de commissions, sur le partenariat, particulièrement le partenariat ANCFCC-ONIGT, ainsi que sur la pédagogie qui sous-tend la stratégie d’action du Conseil National dont les décisions se basent sur le respect des règles de démocratie et de transparence, a-t-il souligné. Et de poursuivre, en exprimant la volonté et l’engagement à redoubler d’efforts pour concrétiser l’ensemble des chantiers contenus dans le Plan d’Action du mandat 2016-2020.

Il est important de noter que la qualité d’organisation de ces Ateliers, ainsi que la qualité des prestations des modérateurs de sessions, des intervenants et des rapporteurs, chacun dans le domaine en lien avec les thématiques du programme des Ateliers, a permis un suivi attentif des contenus des sujets à l’ordre du jour.

Une occasion qui a permis aux IGT d’apprécier, à leur juste valeur, les efforts consentis par le Conseil National de l’Ordre et de tirer les enseignements et les conclusions du processus irréversible engagé aujourd’hui au niveau de tous les centres de décisions, aux fins d’instauration et de consolidation des règles de transparence et de bonne gouvernance, de moralisation de la vie publique et le combat qu’elle impose s’agissant de la lutte contre l’exercice illégal de la profession, contre la corruption et contre toutes les formes de déviations.

C’est dans cet esprit d’ailleurs, que la salle a interagi avec les présentations et que s’en est suivi un échange fécond, constructif et enrichissant autour des thématiques qui ont été présenté devant les IGT. Ceux-ci sont allés, faut-il le souligner, au fond des problématiques qu’ils vivent au quotidien, dans l’exercice de la profession s’agissant aussi bien de l’application des normes, la relation avec les services du Cadastre, le calcul des honoraires, l’utilisation de la plateforme du contrat électronique, …

Un débat fondamentalement positif et constructif dont les remontées seront pris avec toute l’attention requise par les Instances Ordinales afin d’en décliner les propositions soit sous forme de piste de réflexion soit de s’en servir dans le but de compléter et d’enrichir les décisions déjà prises et ainsi, répondre aux attentes des IGT.

Pages